Julie (en 12 chapitres)
Accueil Critiques Verdens verste menneske

Verdens verste menneske

par Eric Van Cutsem

Titre français : Julie (en 12 chapitres)

Cotation:

6 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

JUlie est une bonne élève de la faculté de médecine, mais elle se rend compte qu'elle est plus passionnée par la psyché que par l'anatomie. Elle décide donc de changer d'orientation...

 

Notre critique:

JULIE (EN 12 CHAPITRES) (titre original: VERDENS VERSTE MENNESKE) raconte la vie de Julie, d’abord étudiante en médecine puis en psycho puis photographe, le tout en 12 chapitres plus un prologue et un épilogue.

On pourrait croire à un éloge de l’inconstance mais le film est surtout un éloge à la vie, à l’amour, à la famille et à plein d’autres choses. Riche, foisonnant, JULIE est un plaisir pour les yeux avec des inventions de mise en scène dans chaque plan mais aussi un scénario finement ciselé qui surprend le spectateur.

Cinquième film de fiction du réalisateur norvégien, Joachim Trier, à qui l’on doit le très bon OSLO, 31 AOUT ou le surprenant THELMA, réalise donc cette ode à l’amour et à la liberté, portée par une héroïne dont la vie est une illustration de ces deux principes.

Les 12 chapitres mentionnés dans le titre sont en fait 12 étapes de la vie de Julie, ses relations aux autres, à l’infidélité, à la fellation à l’ère #MeeToo, ses pensées face à la famille, etc. Ce sont des chapitres sur le couple, la sexualité et la société mis en musique avec un humour décalé, une mise en scène extrêmement dynamique et des séquences oniriques qui font l’essence même du film.

JULIE (EN 12 CHAPITRES) est un film qui brasse un impressionnant nombre de sujets sans jamais perdre son sens, un des exercices les plus difficiles qui soient en terme de scénario et de réalisation. Joachim Trier réussit avec ce film un tour de force qui a valu à son interprète féminine (Renate Reinsve), le prix d’interprétation à Cannes et au film le prix du public au Festival du Film de Gand. Amplement mérité et à voir toutes affaires cessantes!

 

Ces articles pourraient vous intéresser