The Protégé - The Asset
Accueil Critiques The Protégé

The Protégé

par Eric Van Cutsem

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

1991, Da Nang, Vietnam. Moody pénètre dans un labo clandestin de fabrication de drogue. Tous les hommes sont morts et seule une petite fille, cachée dans une armoire, est encore en vie. Après quelques hésitations, il décide de l'emmener avec lui...

 

Notre critique:

THE PROTEGE est le nouveau film de Martin Campbell, réalisateur américain de son état, plutôt éclectique mais pas toujours heureux dans les choix de ses réalisations. Pour ceux qui ne se souviendrait pas de Martin Campbell, il suffit de citer CASINO ROYALE, l’un des excellents James Bond avec Daniel Craig ou encore THE MASK OF ZORRO et THE LEGEND OF ZORRO avec Antonio Banderas. Si ces films sont plutôt réussis, Campbell n’a pas toujours la main heureuse, loin s’en faut. Réalisateur télé à ses débuts, on lui doit aussi des ratages genre VERTICAL LIMIT ou GREEN LANTERN. Pour relativiser cela, disons aussi que Campbell adfapte toujours les scénarios des autres et ne se trouve pas toujours aux commandes d’une histoire parfaitement réussie.

THE PROTEGE a donc hélas tendance à tomber dans la catégorie films plutôt ratés que dans celle des réussites principalement sur le plan scénaristique. En effet, la trame du film tient sur une feuille de papier cigarette, lorgnant sur NIKITA et tous les films dans lesquels un mentor prend « soin » d’une protégée qu’il entraîne pour devenir une tueuse.

En gros THE PROTEGE est donc un amalgame de déjà vu et de clichés mis bout à bout et enrobés d’une mise en scène qui met en valeur les talents incontestables de Maggie Q (vue dans la franchise DIVERGENT) pour les combats au corps à corps. Mais qui, malheureusement, gâche le reste de son casting, Samuel Jackson et Michael Keaton, dans des rôles sans profondeur aucune.

 

Ces articles pourraient vous intéresser