Hulk

par Olivier Guéret

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 01/07/2003

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

 

Notre critique:

Abonné aux (super) héros de comic’s? Danny Elfman l’est incontestablement! BATMAN, SPIDERMAN… en passant par MIB, se sont vus facétieusement colorés par les sonorités du maître. Ce fabuleux compositeur a trouvé là un terrain qui lui sied parfaitement, mais encore faut-il qu’il se torde quelque peu le chicon lors de leurs créations. Ce qui n’est pas vraiment le cas sur ce HULK. Si Danny Elfman a été embarqué sur le projet après que le studio n’est débarqué Mychael Danna (nondidjiou que j’aurai voulu entendre son travail sur ce type de projet), le résultat s’en fait ressentir. Certes le thème principal résonne impeccablement dans nos esgourdes. Entre force et mélancolie, Elfman a toujours su impeccablement allier ces deux extrêmes. Mais en dehors de cela, la plaque tourne sans laisser de trace notable. Si sa lourdeur légendaire se voit quelque peu allégée par la grâce vocale de Natacha Atlas, le score manque nettement de furie, de colère. De plus, Danny repique quelques accords de sa période CIVIL ACTION/SIMPLE PLAN et tout un pan du thème (sous exploité dans le film titre) de RED DRAGON. Reste que l’ouvrage tient la route si ce n’est la faute de goût majeure: la gueulante poussée par Scott Weiland, Slash, Duff McKagan… avec le morceau ‘Set me free’. Du petit Elfman en sorte!