Thirteen Days

Thirteen Days

On aime ou on aime pas ce genre dans lequel sont passés maîtres les américains: vous faire pénétrer dans les coulisses du pouvoir et même parfois vous donner l’impression que c’est vous qui avez réalisé tel ou tel acte politique grandiose. Ici, vous étes le conseiller de John F. Kennedy et vôtre rôle va être de sauver l’Amérique d’abord, le monde ensuite. Bonne chance car en plus de cela on vous colle une limite de temps : 13 jours…

A cinéma efficace, acteur parfait pour ce genre de rôle depuis quelques années déjà, vu son côté BCBG et bon américain (NO WAY OUT, JFK, WYATT EARP) : nous avons nommé Kevin Costner! Clairement cet acteur relativement limité montre ici qu’il ne devrait pas sortir de ce type de personnage puisqu’il les interprète à merveille avec ce qu’il faut de retenue et de sens de l’importance de sa mission. Retrouver aussi Roger Donaldson à la barre n’est pas forcément surprenant, car le réalisateur de SPECIES n’en reste pas moins aussi celui de NO WAY OUT ou de DANTE’S PEAK, tous deux bien imprégnés de culture américaine grande et forte.

Cependant, nul doute n’est permis, les US savent comment maintenir la pression et nous faire participer à la tension mondiale qui couvait à cette époque révolue de la guerre froide et du mur de Berlin. De nos jours, l’incident diplomatique risque plus de provenir d’un milliardaire américain souhaitant faire un tour dans l’espace avec les russes… Autres temps, autres moeurs…

Articles associés

Tamara Drewe

The Last Exorcism

Bébé(s)