Solaris
Accueil Videos Solaris

Solaris

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe :
Durée : 94’
Genre : Film de science-fiction
Date de sortie : 18/02/2003

Cotation :

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Le Dr. Chris Kelvin est un éminent psychologue. Un de ses amis, Gibarian, chef de la mission scientifique spatiale Prométhée, située près de la planète Solaris, l'appelle au secours. Il semble que tous les membres de la mission présentent peu à peu des signes de paranoïa et de stress. Kelvin est alors envoyé comme enquêteur sur place. Lorsqu'il arrive la situation a encore empirée: Gibarian s'est suicidé et les scientifiques restant sont proches de la folie. Et déjà Chris Kelvin succombe à l'atmosphère étrange de la station...

 

Notre critique:

Dès le début du film, on sent que Soderbergh a eu l’intelligence de s’approprier certaines des qualités qui ont fait du film d’Andrei Tarkovsky un film majeur dans l’histoire du cinéma: peu ou pas de dialogues, une certaine beauté formelle, des silences révélateurs de la profondeur des personnages. Il a su toutefois s’écarter de son modèle quand il le fallait en densifiant le récit (et en réduisant ainsi la durée de 165 à 94 minutes!) et en recentrant l’histoire autour de l’amour entre Chris Kelvin et sa femme.

En final, il réussit le tour de force de personnaliser la planète Solaris au travers de l’histoire d’amour. Planète buveuse d’âmes, Solaris se repaît des souvenirs des occupants de la station Prométhée pour les matérialiser afin de provoquer chez eux des réactions qu’elle peut analyser. Les scientifiques deviennent les cobayes et c’est le souvenir qui anime le film de son souffle éthéré.

George Clooney trouve ici son premier vrai rôle de composition, très loin des médecins d’URGENCE ou de ses personnages un peu superficiels (mais bien sympathiques) auxquels il nous a habitués. Il est excellent, dans un rôle très introspectif, tout en subtilités et demi-teinte. Il montre qu’il est effectivement parvenu à un degré de maturité en tant qu’acteur qu’il ne fait que confirmer dans sa première réalisation CONFESSIONS OF A DANGEROUS MIND.