OSS 117: Rio ne répond plus

OSS 117: Rio ne répond plus

Macho dans l’âme, un brin raciste, OSS 117 reprend du service dans ce nouvel hymne -décalé- aux services secrets français. Jean Dujardin se glisse donc pour la deuxième fois dans ce personnage de séducteur pas très malin, plutôt chauvin, qui lui colle à la peau et lui permet de se la jouer Belmondo de la grande époque LE MAGNIFIQUE. Il s’en tire indéniablement bien, mieux que le film qui dans son ensemble innove malheureusement un peu moins que le premier opus.

On retrouve donc la recette du premier (et celle de la série OSS): ancrage dans les années 60, jouant la carte ‘ringard’ à fond, split screen à gogo, images délavées et situations absurdes, le tout sur fond d’exotisme (Rio De Janeiro, Brazilia, les chutes Iguaçu) digne des cartes postales de nos grands parents.

Mais il faudra, cette fois encore, une bonne dose de second degré pour apprécier les références et le soin apporté à la mise en scène jusque dans les moindres détails. Et la répétition des procédés finit par fatiguer plus qu’elle n’amuse vraiment…

Articles associés

Tamara Drewe

The Last Exorcism

Bébé(s)