No Country for Old Men

No Country for Old Men

Histoire sophistiquée, de gangsters et de personnages complexes, le nouveau film des frères Cohen (THE BIG LEBOWSKI, FARGO) est une véritable perle cinématographique. Fidèles au roman noir de Cormac McCarthy, les deux frères scénaristes/réalisateurs ont composé un thriller aux dialogues savoureux, toujours à la limite de la comédie noire, tant les situations sont extrêmes…

Les personnages hors normes sont le coeur de ce récit où violence rime avec profondeur et ironie. Le tueur psychopathe campé par un Javier Bardem (JAMON JAMON, MAR ADENTRO) au sommet de sa forme est un véritable plaisir à voir sur l’écran qu’il crève (sans mauvais jeux de mot) à chaque apparition. Tommy Lee Jones en vieux routier de la police à qui on ne la fait plus fait figure de vieux sage dans ce presque western tandis que Woody Harrelson nous rejoue (pour notre plus grand plaisir) son rôle de texan souvent endossé au cinéma.

On sait d’emblée que tout finira mal mais la magie des frères Cohen opère à tous les niveaux et c’est dans les détails de ce récit alambiqué qu’ils donnent le meilleur de leur cinéma. Les festivals et manifestations qui ont accueilli le film ne s’y sont pas trompés puisque Javier Bardem ainsi que Joel et Ethan Cohen se sont vus couronnés aux Golden Globes, ce qui devrait préparer la route à l’Oscar…

Articles associés

The Last Exorcism

Tamara Drewe

Bébé(s)