L'Empreinte de l'ange
Accueil Videos L’Empreinte de l’ange

L’Empreinte de l’ange

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : L'Empreinte de l'ange

Equipe:
Durée : 95’
Genre: Drame
Date de sortie: 12/08/2008

Cotation:

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Séparée de son mari Antoine, Elsa se bat pour la garde de son fils Thomas qui lui permettrait peut-être de retrouver un équilibre dans sa vie. Lors d'une fête d'anniversaire à laquelle participe Thomas avec d'autres enfants, Elsa, en voyant une petite fille de 7 ans, croit reconnaître en elle sa fill

 

Notre critique:

Sur fond de musique classique, une ambiance lourde de non-dits baigne chacune des scènes du début du film. Elsa cache quelque chose, une blessure qui s’est réveillée à la vue de cette petite fille. Elle se persuade et finit par mélanger désir et réalité contre les conseils de ses proches. Son intime conviction bouscule tout sur son passage…

Vous l’aurez compris, L’EMPREINTE DE L’ANGE est habité par l’irrationnel et l’inconscient d’Elsa. Mais loin d’un fantastique de pacotille, Safy Nebbou (LE COU DE LA GIRAFE) plonge son film dans le réalisme quotidien, dans l’obsessionnel pour mieux traduire la réalité du fait divers dont il est parti pour construire sa fiction et son analyse du personnage d’Elsa.

Et grâce à la puissance de l’interprétation de Catherine Frot, réellement investie par le personnage d’Elsa, le réalisateur-scénariste nous confronte à cet irrationnel qui est le fondement de l’amour de cette mère qui refuse de croire à la mort de sa fille. De sa confrontation avec Claire naîtra la révélation de la vérité et l’épanouissement et la paix de son esprit.

L’EMPREINTE DE L’ANGE possède beaucoup d’atouts, excellence du jeu de Frot-Bonnaire, une immersion dans un climat assez angoissant, sur le fil de la folie, un bon ressenti des sentiments des protagonistes, atouts qui devraient vous convaincre d’aller voir ce film sans attendre…