Ice Age
Accueil Videos Ice Age

Ice Age

par Olivier Loncin
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : L'Age de Glace

Equipe:
Durée : 82’
Genre:
Date de sortie: 02/07/2002

Cotation:

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Epoque glaciaire.
Alors que tout le monde migre se mettre au chaud, un mamouth, un paresseux et un lion-sabre vont s'associer pour rapporter un petit d'homme à sa tribu. Chacun a mille raisons pour ne pas accomplir cette mission périlleuse. Pourtant, la solidarité va prendre le pas sur les intérêts personnels, quoique...
Et pendant ce temps, un écureuil tente de mettre son gland à l'abri.

 

Notre critique:

Elle est loin l’époque où la sortie du film d’animation estampillé Disney était l’événement de l’année.
Aujourd’hui, tous les studios s’y sont mis. Mieux encore. Le secteur de l’animation s’est scindé en deux. D’une part les dessins animés de type traditionnel (ATLANTIS, LILO & STITCH) de l’autre les films d’animation entièrement réalisés par ordinateur (TOY’S STORY, ANTZ).
ICE AGE appartient à cette seconde catégorie et démontre, si cela était encore nécessaire, que Pixar n’a plus le monopole de la qualité.
En effet cette production 20th Century Fox, constitue un excellent divertissement qui plaira tant aux bambins qu’à leurs accompagnateurs. Cette réussite est le produit de 3 éléments combinés avec succès.
Techniquement, l’animation emporte l’adhésion. Si la qualité du graphisme n’est pas aussi concluante que dans MONSTERS Inc., notamment quant aux détails et au rendu des personnages humains, ICE AGE bénéficie d’un style qui n’est pas sans rappeler certaines productions Hanna et Barbera. On n’est pas obligé d’en raffoler mais il faut admettre qu’il confère une vraie personnalité à l’ensemble.
Ensuite, le scénario. Sans être bouleversifiant d’originalité, il est suffisamment solide et exempt de fadaises trop politiquement correctes (dont regorgent habituellement les nunucheries disneyennes) pour ne pas irriter le spectateur éveillé. Les vertus positives de l’esprit d’équipe prennent finalement le dessus sur les différences ancestrales qui opposent les différents protagonistes de l’aventure. En ces temps où partout à travers le monde, les replis sur soi semblent dominer (il n’y a qu’à voir ce qui se passe au Proche-Orient, aux USA, au Pakistan, etc.) cette vision alternative qui prouve que la vie en commun est non seulement possible mais plus agréable que la situation de conflit, est assez revigorante. Même s’il ne s’agit que d’un film.
Enfin, il y a l’humour. Qui est ici formidablement décapant. Certes, le paresseux nous rappelle l’âne de SHREK ou le dragon de MULAN. N’empêche que ses altercations avec le lion-sabre sont percutantes. Et puis, il y a les gags récurrents avec l’écureuil. La ZE bonne idée du film qui le fait basculer dans un délire à la Tex Avery à chaque apparition.
ICE AGE est donc un spectacle drôlement rafraîchissant, à consommer un esquimau à la main, bien sûr!