Flandres
Accueil Videos Flandres

Flandres

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 91’
Genre: Drame
Date de sortie: 24/04/2007

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Dans les Flandres, Demester partage sa vie entre sa ferme et les balades avec Barbe, son amie d’enfance. Il l’aime secrètement et douloureusement, acceptant d’elle le peu qu’elle lui donne. Avec d’autres jeunes, Demester part comme soldat à la guerre dans un pays lointain. La barbarie, la camaraderie et la peur, transforment Demester en guerrier. Au fil des saisons, seule, Barbe attend le retour des soldats et dépérit. L’amour immense qu’éprouve Demester pour Barbe le sauvera-t-il?

 

Notre critique:

Dans un lieu plus ou moins indéfini (le nord de la France ou le sud de la Belgique), dans un temps indéfini lui aussi (sans doute à quelques encablures de notre époque), dans des fermes et non loin d'un village, des hommes et des femmes vivent ou survivent, on ne sait pas trop. Les rapports entre eux ne sont pas très éloignés des autres animaux. Les personnages sont animaux car ils suivent leurs instincts, ils ne réfléchissent pas à leurs actions, ils se contentent d'agir. Barbe donne son corps comme pour satisfaire un besoin, Demester prend ce qu'elle donne pour satisfaire les siens, de besoins… Il l'aime sans doute mais autant qu'un lion aime une de ses lionnes…

Bruno Dumont, réalisateur de L'HUMANITE ou de LA VIE DE JESUS, montre depuis le début de sa carrière cinématographique un intérêt pour l'analyse sociale, la dissection des rapports humains. Avec FLANDRES, il aborde une nouvelle fois le sujet, brutalement, mêlant la vie quotidienne et la vie guerrière de l'homme-animal. Il triture les instincts les plus primaires de l'humain pour mieux nous faire rentrer dans la tête de ses personnages. Il filme crûment, sans fioritures aucunes, en minimisant les dialogues à l'essentiel.

Les acteurs, non professionnels, se livrent entièrement et complètent un tableau très dur dans lequel le spectateur trouvera difficilement l'identification. Globalement, FLANDRES, si il est indéniablement un film intéressant, se révèle souvent trop clinique, trop froidement observateur, sans jamais de prise de parti, pour parvenir réellement à nous faire partager son univers…