Le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles devait fêter ses 20 ans en 2020. Pour l’occasion, il était rebaptisé « Cinemamed » et arborait fièrement une toute nouvelle image. Entre-temps, la crise de la Covid est passée par là et a rebattu les cartes. Qu’à cela ne tienne ! Toute l’équipe s’est mobilisée pour mettre sur pied une édition du festival en ligne, du 26 novembre au 5 décembre enrichie de nombreux bonus, et proposer ainsi un événement à part entière. 

Ces liens qui nous unissent
Le Cinemamed en ligne proposera une programmation de films dignes de ce nom, déclinée sur la plateforme Sooner : 26 longs métrages de fiction et documentaires, et 13 courts métrages jalonneront cette édition inédite. Ils nous feront voyager à travers la Méditerranée, de l’Espagne à la Turquie, en passant par la Palestine et la Serbie. Une palette de films aux récits engagés, audacieux et touchants.

« Ces liens qui nous unissent« , une thématique à la fois intime et universelle s’est imposée dans la sélection. Tour à tour, les films programmés mettent en exergue l’importance des relations humaines, qu’elles soient familiales, amoureuses ou tissées lors de rencontres fortuites. « C’est aussi l’occasion de souligner l’extraordinaire capacité qu’a le cinéma méditerranéen à nous rassembler autour de récits universels, emprunts d’humanité et d’espoir » souligne Aurélie Losseau, l’une des coordinatrices du Cinemamed.

FORTUNA

Ces liens qui nous unissent, c’est le regard d’une mère aimante (Valeria Golino) dans le très surprenant FORTUNA, de Nicolangelo Gelormini; c’est l’amour de Mustafa et sa femme Salwa qui vivent respectivement en Palestine et en Israël, séparés par un mur, dans 200 METERS de Ameen Nayfeh; c’est aussi l’espoir et la lumière qui se dégagent de MICA de Ismaël Ferroukhi, dans lequel Mica, un jeune enfant marocain des quartiers pauvres est encouragé par Sophia, ancienne championne de tennis, à se dépasser et à rêver d’impossible.

Ces films, et beaucoup d’autres, démontrent que le lien est moteur d’engagement : agir pour et avec les autres !

Coup de pouce au secteur culturel
Agir pour et avec les autres, c’est un peu ce qu’a voulu faire le festival, à travers le film d’ouverture, TAILOR, de  Sonia Liza Kenterman : un joyeux film grec, co-production belge, dont la poésie et le caractère solaire feront du bien à chacun.e. Il sera exceptionnellement proposé au tarif de 2€ au cours de la soirée du 26 novembre. Les recettes de l’ouverture seront reversées à deux associations qui viennent en aide aux travailleur.ses du milieu culturel en situation de précarité suite à l’arrêt complet du secteur : “Feed the culture” et le “Fonds sparadrap”.

Vous l’aurez compris, pour sa 20ème édition hors normes, le Cinemamed se réinvente. C’est pourquoi, pour la première fois, les 13 films de la section court métrages concourront pour le Prix du Jury Jeune et le Prix du Public.

INFOS PRATIQUES : 20ème édition du Cinemamed du 26/11 au 05/12/20 en ligne. Les films de la sélection seront disponibles sur la plateforme Sooner. Le prix par film reste identique à celui pratiqué en salles (2€ film d’ouverture // 6€ fictions // 4€ documentaires // 1€ courts métrages).

Programme complet disponible sur www.cinemamed.be

Communiqué de presse du CinémaMed

A propos de l'auteur