Dès ce samedi 3 avril, la Monnaie est occupée !

Nous sommes un collectif de jeunes travailleur.se.s et étudiant.e.s francophones, néerlandophones et germanophones du secteur culturel, soutenus par nos fédérations et par différentes organisations syndicales et culturelles (*).

Nous sommes celles et ceux que la précarité frappait quotidiennement avant la crise et pour qui elle est devenue insupportable avec les décisions politiques appliqués depuis un an. Nous sommes celles et ceux qui n’auront pas de place dans le monde du travail de demain.

Nous organisons un rassemblement ce samedi 3 avril à 18h30 devant le théâtre de la Monnaie pour nous approprier le parvis de cette institution fédérale afin d’obtenir l’écoute d’un gouvernement qui, depuis trop longtemps, se montre sourd aux appels des oublié.e.s et des invisibilisé.e.s de la crise.

Nous reconnaissons et respectons la nécessité de mesures sanitaires en temps d’épidémie, et inscrivons ce rassemblement dans la nécessité d’organiser une gestion de la crise et du déconfinement véritablement solidaire, pour permettre d’en sortir sans sacrifices sociaux.

Après ce rassemblement, notre collectif restera dans La Monnaie afin de créer quotidiennement à 17h une tribune politique et artistique et rendre audibles nos précarités, accentuées par les mesures sanitaires.

Chaque jour, La Monnaie occupée fera entendre à travers cette tribune les récits minoritaires, ceux des grands perdant.e.s de la crise.

Vous trouverez ci-dessous au format PDF le texte reprenant nos intentions et nos revendications.

(*) Avec le soutien de :

StillStanding For Culture
State of the Arts (SOTA)
Union de Professionnel·les des Arts et de la Création – pôle Travailleur·euse (UPAC-T)
Association de Techniciens Professionnels du Spectacle (A.T.P.S)
Mouvement des étudiant.e.s et travailleur.euse.s des art en lutte (M.E.T.A.L)
CSC
FGTB
CGSP-Culture / ACOD-Cultuur
ARRF

A propos de l'auteur