De nos frères blessés

De nos frères blessés

Fernand Iveton est un français d’Algérie. Il est profondément anticolonialiste. Les violences des colons et des miliciens envers la population algérienne l’ont poussé à s’engager dans la lutte terroriste. Il installe une bombe dans l’usine où il travaille mais celle-ci est désamorcée.

Basé sur une histoire vraie, le premier roman de Joseph Andras, « De nos frères blessés » a gagné le prix Goncourt du premier roman en 2016. Ce dernier a refusé et a décliné la récompense. Mais son roman est un véritable coup de poing qui dénonce le sujet brûlant et difficile à traiter en France, le problème de l’Algérie française.

Adapté par Hélier Cisterne, dont c’est le deuxième long métrage, DE NOS FRERES BLESSES (fini en 2020) s’attaque donc à un sujet qui reste majoritairement tabou en France: l’Algérie des des années 50 et 60 alors que la guerre d’Algérie fait rage. Grosse épine dans le pied des politiques de l’époque, l’Algérie reste un sujet que les films n’abordent pas ou peu depuis cette époque (les dernières années ont vu des films sur le sujet comme DES HOMMES, HORS LA LOI, ENNEMI INTIME).

Centrés habituellement sur la guerre elle-même et la (mauvaise) conscience des soldats, les films touchent rarement au sujet des civils qui se sont opposés à la posture colonialiste française. C’est aussi ce qui fait l’originalité d’un film comme DE NOS FRERES BLESSES qui se consacre entièrement à suivre Fernand Iveton, un homme « ordinaire » qui ne supporte pas le colonialisme ambiant et qui va vouloir dénoncer par la violence la violence morale et physique des français coloniaux.

Dans un rôle peu habituel pour lui, Vincent Lacoste (ILLUSIONS PERDUES, HIPPOCRATE) personnifie cet homme qui va être pris comme bouc émissaire d’un problème politique qui le dépasse largement. Le reste du casting est tout à fait à la hauteur du propos qui condamne fortement le comportement erratique de la France de l’époque qui ne savait plus très bien comment faire face à cette crise majeure.

Articles associés

Grand prix de l’UCC 2022

La sélection 2021 de l’UCC

Cannes 2021 : le palmarès