Alors que l’année 2017 se termine petit à petit apportant son lot de films de Noël, l’asbl Cinéfemme a désigné pour la 19e fois son film préféré de l’année. Après MOMMY, MUSTANG et LES DELICES DE TOKYO ces trois dernières années, c’est LOVELESS du réalisateur Andreï Zviaguintsev qui a reçu la statuette représentant une déesse antique de la fertilité.

Pour rappel, ce film qui a obtenu le prix du jury à Cannes s’attache aux pas de Boris et Genia et de leur fils Aliocha. Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui est prêt à l’épouser… Aucun des deux ne semble avoir d’intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Bouleversante étude sur la brisure d’un couple et sur ses conséquences, démontrée magistralement, LOVELESS mérite effectivement tout l’intérêt des spectateurs. Espérons que ce prix Cinéfemme aidera encore un peu plus à son retentissement auprès d’un plus grand nombre…

Plus d’info sur www.cinefemme.be

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...