Young Adult

Young Adult

On pourrait presque sous-titrer ce YOUNG ADULT: Juno a (mal) grandi… Et il y a plusieurs raisons à cela: c’est à nouveau le couple Diablo Cody (scénariste) et Jason Reitman (réalisateur) qui, après JUNO, nous propose ce YOUNG ADULT, et le sujet est une nouvelle fois centré sur une femme hors normes et relativement asociale.
Au-delà de ça, le récit se centre sur cette ‘salope’ reine du bal qui, alors qu’elle a réussi à quitter son milieu et à devenir quelqu’un, n’a finalement qu’un seul regret, celui du passé heureux qu’elle a vécu à la sortie de son adolescence.
Interprétée par une Charlize Theron remarquable une fois de plus, qui à la différence d’un MONSTER, joue cette fois-ci sur les deux tableaux, celui de sa beauté et celui de son talent de comédienne, Mavis est une insatisfaite permanente, une personne qui n’a eu comme chance que sa beauté et qui s’en est servi en ratant les choses les plus importantes.
Mise en scène avec justesse par un Jason Reitman peut-être un peu moins talentueux que pour JUNO ou UP IN THE AIR, mêlant habilement les genres, YOUNG ADULT est un film acerbe, drôle et dramatique à la fois à ne pas manquer.

Articles associés

Bad Boys: Ride or Die

The Zone of Interest

La fille de son père