You Will Meet a Tall Dark Stranger

You Will Meet a Tall Dark Stranger

Woody Allen continue son voyage européen et, après Barcelone, le voici maintenant à Londres (avant d’aborder Paris). Mais visiblement la capitale anglaise l’a beaucoup moins inspiré que son homologue du sud… Ah, les brumes de Londres sont sans doute mauvaises pour Woody…
Démarrant par un petit coup bas aux voyantes et autres faux prophètes, Woody Allen se concentre comme à son habitude sur les couples et les rapports amoureux en maximisant les chassé-croisés de toutes sortes et en torturant volontairement ses personnages…
Et même si Anthony Hopkins en double de Woody Allen fait merveille et si Naomi Watts convient parfaitement, son conte ‘of sounds and furies’ (comme une voix off le dit à la fin) tombe finalement plutôt à plat et ressemble plus à une caricature de Woody qu’au maître himself.

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer