Wonder Boys
Accueil Critiques Wonder Boys

Wonder Boys

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 110’
Genre:
Date de sortie: 12/12/2000

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Alors que sa femme le quitte, Grady voit débarquer son éditeur qui attend son nouveau livre depuis 7 ans... Et sa maîtresse est enceinte. Ce qui ne poserait pas trop de problèmes si elle n'était pas mariée au doyen de la faculté où il enseigne...

 

Notre critique:

Suite à l’incontestable réussite qu’était L.A. CONFIDENTIAL, le réalisateur Curtis Hanson devait peaufiner son retour. La maestria qu’il avait développée dans sa mise en scène bourrée de classe et redoutablement efficace dans le ballet des protagonistes se retrouve dans WONDER BOYS.

Suivant l’itinéraire de plusieurs individus qui furent -ou s’apprêtent à être- à un moment de leur existence des Wonder Boys (un homme qui a connu très jeune le succès et ne s’en est jamais remis), Curtis Hanson y construit une oeuvre jubilatoire. La volonté et la richesse prédominante des personnages infléchissent la continuité déroutante d’un scénario reposant totalement sur l’humanité et la remise en question de ses principaux caractères. Une telle gageure se devait de s’octroyer quelques puissants acteurs.

On n’a jamais vu Michael Douglas aussi à l’aise à l’écran depuis des lustres. Indécis, fumeur de joints immature, il esquisse un personnage somptueux empli de méandres et casse définitivement (?) son image de fornicateur halluciné. Tobey Maguire, Robert Downey Jr et Frances Mc Dormand complètent le casting. Et là chapeau, tous semblent littéralement portés par leurs rôles si bien qu’on ne voit plus les acteurs s’effacent derrière leur perso respectif. WONDER BOYS est une tragi-comédie sensible et surprenante, un bel ouvrage aux accents de leçon de vie.