Wing Commander

Avant la déferlante Star Wars (prévue on vous le rappelle le 13 octobre) sort un autre film de science-fiction: WING COMMANDER. Mêlant le space-opéra et le film de guerre, le premier long métrage de Chris Roberts est partiellement inspiré du jeu homonyme dont notre réalisateur est également le concepteur et le designer. Fort d’un budget de 25 millions de dollars, le tournage s’est effectué au Luxembourg afin de tirer une rentabilité maximale de l’investissement de départ. L’histoire n’a que peu d’importance, elle est surtout prétexte à une déferlante de combats spaciaux-aériens où une multitude de petits et gros avions à super-réactions se crêpent le chignon. Le look général est comparable à un amalgame de SF basique et une bonne dose de seconde guerre mondiale (en particulier pour les vaisseaux-chasseurs). L’héroïsme et les grandes valeurs baignent continuellement cette petite production relativement prétentieuse.

Côté acteur, on retrouve pêle-mêle des jeunes qui montent comme Freddie Prinze Jr (I KNOW WHAT YOU DID LAST SUMMER), Matthew Lillard (Scream), Saffron Burrows (prochainement dans Deep blue sea) et des moins jeunes qui assurent toujours comme Tchéky Karyo, David Warner et Jürgen Prochnow. Le casting ne réunit pas de grands noms du cinéma mais bien une pelletée de gueules connues du grand public. Une bien maigre distraction qui fera patienter les fans de SF.

Articles associés

Chlopi

Le bleu du caftan

The Eternal Daughter