Wicked Little Letters
Accueil Critiques Wicked Little Letters

Wicked Little Letters

par Stéphane Praet

Titre français : Scandaleusement vôtre

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Dès le générique, le spectateur est informé qu’il va assister à une histoire basée sur des faits réels. Edith Swan (Olivia Colman) et ses parents sont attablés dans leur maison, et s’apprêtent à découvrir le contenu de la 19e lettre adressée à Edith. Son contenu ne diffère pas des 18 précédentes et les insultes, en langage très imagé, sont à la hauteur du contenu des précédentes.
Tout porte à croire que leur voisine Rose (Jessie Buckley) en est l’autrice.

 

Notre critique:

L’histoire se déroule dans la ville côtière de Littlehampton en Angleterre au début des années 20. La
reconstitution historique de la vie dans ce petit quartier modeste invite le spectateur à découvrir les relations
entre deux familles que tout finit par opposer.

D’un côté, Edith Swan, célibataire, pieuse, vit avec ses parents sous le joug d’un père qui se révèle être très autoritaire. Elle est incarnée par Olivia Colman (THE FATHER), qui, une fois de plus, nous épate par son talent, la justesse de son interprétation.

De l’autre côté, leur voisine directe, Rose Gooding, d’origine irlandaise, ce qui peut déjà être un élément de discorde avec ses voisins, frondeuse, mène une vie chahutée alternant entre l’éducation de sa fille et les pubs qu’elle fréquente. Jessie Buckley (THE LOST DAUGHTER, JUDY) nous livre une Rose Gooding qui amusera le spectateur par son langage châtié, sa fraîcheur comparée à celle de ses voisins et ses frasques.

La réalisatrice nous dépeint avec justesse une société anglaise patriarcale qui fait difficilement face à de nouvelles situations, comme la présence de l’agent de police Gladys Moss (Anjana Vasan), qui va jouer un rôle clef dans l’enquête sur l’origine des lettres d’insulte.

Lors d’une interview à la télévision française au sujet du film, les deux protagonistes principales du film (Olivia Colman & Jessie Buckley) ont indiqué que le contenu de la plupart des lettres citées dans le film est basé sur les vraies lettres
qui sont à l’origine de ce fait divers qui a ébranlé l’Angleterre.

Enfin, Il est impératif de profiter du film en V.O. tant les dialogues et les expressions, voire les insultes constituent presque un personnage à part entière dans le film.

Une réalisation sans temps mort, des dialogues juteux, un casting parfaitement choisi, des personnages truculents, une interprétation juste et précise, une histoire qui nous tient en haleine jusqu’à son dénouement, bref tous les éléments qui en font un film réussi et plaisant à regarder.

 

Ces articles pourraient vous intéresser