Vatel

Vatel

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe :
Durée : 117’
Genre :
Date de sortie : 10/05/2000

Cotation :

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Avril 1691. François Vatel, intendant du Prince de Condé, se voit confier la tâche de préparer des festivités pour 2000 personnes dont le moindre n'est pas le Roi Louis XIV lui-même. Condé, ruiné, cherche à regagner les faveurs du Roi en organisant de somptueuses réjouissances. Dans un climat politique complexe, ces trois jours de banquet vont prendre une dimension inattendue dont Vattel sera le centre.

 

Notre critique:

Si les débuts de Roland Joffé (THE KILLING FIELDS, THE MISSION) avaient été révélateurs d’un talent certain dans la peinture des grandes fresques, ils avaient aussi mis en évidence un réalisateur parfois trop ostentatoire dans son propos, privilégiant les effets de mise en scène en lieu et place d’un réalisme plus approprié (CITY OF JOY). Heureusement, avec VATEL, il laisse s’envoler sa mise en scène aux bons moments (les grands moments du banquet) et sait se faire plus discret dans les passages intimistes.

Servi par une remarquable palette de comédiens, depuis Depardieu qui ne cabotine pas à Uma Thurman qui crève l’écran jusqu’à un Tim Roth machiavélique, VATEL s’écarte bien sûr de la réalité historique (François Vatel n’est connu historiquement que grâce à des remarques dans la correspondance de Mme de Sévigné) mais nous entraîne subtilement dans les coulisses d’un pouvoir fort et manipulateur.

Seule ombre au tableau: la langue anglaise comme langue officielle de la cour du Roi de France… Si vous arrivez à passer au-delà de cet étrange retour de l’Histoire, alors le film tiendra ses promesses de fresque digne de l’ouverture du Festival de Cannes 2000…