Upon Entry - Border Line
Accueil Critiques Upon Entry

Upon Entry

par Eric Van Cutsem

Titre français : Border Line

Equipe: Alejandro Rojas, Juan Sebastián Vasquez
Durée : 74’
Genre: Drame policier et psychologique
Date de sortie: 14/08/2024

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Février 2019. Diego et Elena se rendent à l'aéroport pour partir aux Etats-Unis et s'y installer définitivement et démarrer une nouvelle existence.

 

Notre critique:

UPON ENTRY (Border Line) est un huis-clos dans les services de l’immigration des Etats-Unis à l’aéroport de New York.. Un endroit où l’on rentre rarement et que les réalisateurs Alejandro Rojas et Juan Sebastián Vasquez ont choisi de nous faire pénétrer dans cette fiction très réaliste.

Jouant sur une caméra statique, des éclairages sans emphase et des dialogues proches de la réalité, les réalisateurs nous propose un film le plus réaliste possible pour nous immerger dans ce qui est une injustice permanente, une sorte de fouille en profondeur de la vie privée.

C’est de ce réalisme que naît la tension permanente qui, jusqu’au final, teinte toute l’atmosphère du film et maintient un suspense pendant l’heure et quart que dure UPON ENTRY. Volontairement situé dans les années Trump, le récit joue sur les rapports de force, sur les racismes latents et en profite au passage pour dénoncer les méthodes policières souvent injustes et déplaisantes.

Et pour que le réalisme soit au top, il faut des interprètes qui vivent le récit depuis l’intérieur, et clairement, c’est le cas de Alberto Ammann et de Bruna Cusí qui sont tour à tour dans un rendu parfait de l’état de stress que tout un chacun pourrait ressentir dans ce type d’interrogatoire.

Bien mené, ce film à petit budget mérite le détour et laisse le spectateur dans un suspense qui ne se résoudra qu’à la toute fin. Un bon petit film pour l’été!