Un P'tit Truc en Plus
Accueil Critiques Un p’tit truc en plus

Un p’tit truc en plus

par Stéphane Praet

Titre français : Un p'tit truc en plus

Equipe: Alice Belaïdi, Artus, Clovis Cornillac, Clément Marchand, Marc Riso, Milan Mauger
Durée : 99’
Genre: Comédie
Date de sortie: 01/05/2024

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Nous assistons aux derniers préparatifs en vue du départ en vacances d’une association s’occupant de per- sonnes en situation de handicap. Tous les pensionnaires et leurs moniteurs s’apprètent à monter dans le car, mais il manque un retardataire : Sylvain. Au même moment, des malfrats procèdent au braquage d’une bijouterie....

 

Notre critique:

Artus nous livre UN P’TIT TRUC EN PLUS, son premier film en tant que réalisateur, et apporte une fraîcheur en ayant choisi de mettre en scène des comédiens non professionnels avec qui il a créé une complicité qui se ressent tout au long du film.

Le scénario à la fois original mais prévisible met en valeur le travail souvent oublié du personnel qui encadre les pensionnaires et donne la parole à des personnages atypiques, en leur permettant de parler de leur parcours et de leurs souffrances.

Les personnages attachants sont la clef du succès de ce film, à commencer par Artus, qui cumule avec brio les rôles de réalisateur, scénariste et acteur. Il convient également de louer les prestations d’Alice Belaïdi, rayonnant dans le rôle de la cheffe de l’association et de Clovis Cornillac, caricaturant un truand de petite envergure.

Si le film compte quelques passages plus longs, n’apportant pas d’élément neuf afin d’ajouter du piment à l’intrigue, ces passages moins passionnants sont compensés par l’interprétation des comédiens non professionnels, nous faisant partager d’agréables situations, parfois cocasses.

Malheureusement, la fin de ce long métrage s’avère quelque peu décevante, les raccourcis et éléments d’intrigue qui concluent le film étant trop moralisateurs, voire improbables.

Si vous n’avez pas encore vu UN P’TIT TRUC EN PLUS, la séance de rattrapage reste possible car si le film est sorti il y a quelques mois, il est toujours à l’affiche et c’est justifié. Malgré la fin, le film reste amusant, frais, et fait du bien. Artus devant et derrière la caméra nous a produit une première œuvre encourageante et cela s’avère prometteur pour les opus suivants à venir.

Update: Il semble que les exploitants proposant encore ce film dans leur programmation pourront projeter à partir de juillet 2024 un making off de 12 minutes après la fin du film.

 

Ces articles pourraient vous intéresser