Accueil Critiques Tout Doit Disparaître

Tout Doit Disparaître

par Olivier Loncin
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 21/01/1997

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Robert Millard doit sa réussite sociale à sa femme, veau marin aussi riche qu'acariâtre. Désireux de pouvoir enfin vivre ses liaisons extra conjugales au grand jour, et notamment celle, brûlante, avec Eve Latour, il nourrit l'idée de l'envoyer ad patres. Une rencontre fortuite avec Piche, maître du roman noir à meurtre parfait, lui donnera l'occasion de passer à l'acte. Et Robert d'utiliser l'imagination du candide Piche pour parfaitement meurtrir sa femme. Grain de sable imprévu: Piche et Eve se rencontrent et l'amour est au rendez-vous.

 

Notre critique:

Entre tentatives de meurtre et chantages multiples, quiproquos à tiroirs et retournements de situation théoriquement cocasses, TOUT DOIT DISPARAITRE se veut bondissant, alerte, trépidant et à haute teneur en vitriol. Malheureusement, Philippe Muyl a dû confondre les flacons et choper celui du laudanum. Jamais, il ne trouve le piquant et la verve nécessaires à transformer ses idées de départ en moments jubilatoires. On a le sentiment par instant de se retrouver dans ces comédies françaises des années septantes où Jean Lefèbvre, Pierre Mondy, Henry Guibet et Pierre Tornade gaspillaient leur talent.

L’amertume est grande, car nous sommes face à une pleine bolée de personnes que nous aimons vraiment beaucoup. Didier Bourdon (Inconnu au bataillon), Yolande Moreau (les Deschiens), José Garcia (Canal+) et Elie Seimoun ont chacun un potentiel farcicole indéniable. Las, il ne suffit pas de mettre des comiques dans un film pour obtenir une comédie qui dilate les rates.