The Talented Mr. Ripley
Accueil Critiques The Talented Mr. Ripley

The Talented Mr. Ripley

par Jean-Dominique Quinet
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 139’
Genre:
Date de sortie: 07/03/2000

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

C'est par une méprise qui aurait pu être sans importance que débute cette histoire auréolée de sang. Monsieur Greenleaf, riche entrepreneur, confond Tom Ripley, un jeune musicien qui vivote à peine de ses maigres salaires, avec un condisciple de son fils. Il le charge donc d'une délicate (et surtout bien rémunérée) mission: ramener son fils, un bourgeois oisif amateur de soleil et de jazz, de Venise. Le pianiste sans avenir accepte aussitôt, voyant là l'opportunité de partager la vie sans soucis de ce jeune nanti qu'il envie. Et, peut-être, de prendre sa place.

 

Notre critique:

Quatre ans après l’avalanche d’oscars encore inexpliquée de THE ENGLISH PATIENT, Anthony Minghella ressert son couvert romantico-tragique dans THE TALENTED MR. RIPLEY. A la différence près que, cette fois, ce thriller passionnel sur fond de changement de personnalité et d’homosexualité refoulée est une belle réussite. Dans cette adaptation d’un roman de Patricia Highsmith, le réalisateur anglais harmonise un propos plus ambigu et plus riche que de coutume avec des images somptueuses et des acteurs finement choisis.
La preuve. L’ambiance des fifties italiennes nous plonge dans une atmosphère chaude et moite, en adéquation avec la sordide descente aux enfers de Tom Ripley. Une photographie ciselée amplifie le drame tout en jouant sur les contrastes. Enfin, Minghella jouit d’un casting d’exception: que ce soit Jude Law (GATTACA), Matt Damon (SAVING PRIVATE RYAN), Gwyneth Paltrow (SHAKESPEARE IN LOVE) ou Cate Blanchett (ELIZABETH), ou encore, dans un rôle secondaire, le truculent Philip Seymour Hoffman (HAPPINESS), tous humanisent leur personnage, jouant sur la complexité des émotions pour introduire cette touche d’imperfection et de réalisme qui donne vie à un être imaginaire.

rn

Sous ses dehors de film classique, THE TALENTED MR. RIPLEY se laisse agréablement visionner. Et suscite la réflexion. Que peut-on vouloir de plus?