The Social Network

The Social Network

Si la toile de fond du nouveau film de David Fincher (SEVEN, FIGHT CLUB) est bien la création du réseau social Facebook, son propos est tout autre. Il s’attaque de front tant à l’analyse de la réussite sociale qu’au mal être et à l’immense difficulté de l’intégration dans une société sans pitié.

Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, est la parfaite icône de cette société speedée qui dans sa course à la modernité et la technologie en oublie les données et les valeurs essentielles. Fincher s’empare donc de cette icône pour en illustrer toute la paranoïa et la schizophrénie mais aussi pour s’attendrir sur un  personnage fragile et génial à la fois sans pour autant glorifier son comportement.

Autour de la personnalité véritablement imbue et déplaisante, magistralement rendue par Jesse Eisenberg (aperçu dans THE VILLAGE ou plus récemment dans le décapant ZOMBIELAND), le réalisateur tisse une toile sans concessions, filmée avec énergie, avec des dialogues mitraillettes, qui décrit un véritable panier de crabes où s’affrontent tradition (représentée par les frères Winklevoss) et modernité (Zuckerberg ou encore Sean Parker).

Sur un sujet très contemporain, David Fincher réussit malgré tout à imposer sa patte et son style de grand cinéaste qui au-delà des faits développe sa vision de la vérité dans une fiction magistrale. A voir sans tarder…

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close