The Sessions
Accueil Critiques The Sessions

The Sessions

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre: Drame
Date de sortie: 05/03/2013

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Berkeley, Californie, 1988. Mark O'Brien est atteint de poliomyélite depuis son enfance. Il est coincé dans un lit roulant automatisé et ne peut vivre plus de trois heures en dehors d'un poumon d'acier... Mais surtout, il n'a jamais connu l'amour.

 

Notre critique:

Basé sur la vie de Mark O’Brien un handicapé atteint de poliomyélite depuis son pus jeune âge, THE SESSIONS est un film formidable parce que sans pathos, sans fausse pudeur et surtout sans mélodrame.
Le récit aborde la vie de ce journaliste qui manque non seulement d’amour mais qui manque aussi cruellement de sexe et qui va donc faire appel à une assistante sexuelle, une psychologue formée pour faire connaître l’amour physique à des personnes handicapées.
Evidemment, comme dans toute relation sociale humaine, les sentiments ne sont pas exclus et ce qui devait être une simple pratique de patient à aide-soignant va très vite devenir plus que cela au vu de l’attachante personnalité de Mark. Jouant à merveille de la dualité des amis et conseillers de Mark, d’un côté un prêtre, de l’autre l’assistante sexuelle, le récit offre une vision à 360 degrés de son sujet, en posant un regard neutre de jugement.
Tous les interprètes sont remarquables même si la trop rare Helen Hunt est absolument formidable dans son rôle très difficile d’assistante sexuelle et si John Hawkes (AMERICAN GANGSTER, LINCOLN) campe de façon plus que crédible cet handicapé poliomyélite.
Crûment écrit mais pudiquement abordé, THE SESSIONS est une belle leçon de vie, de courage et de volonté face à la maladie, un film qui, curieusement, parle de maladie et de détresse mais donne une formidable envie de vivre! Et rien que pour cela, il mérite le déplacement.