The Scorpion King

The Scorpion King

Personnage issu tout droit de THE MUMMY RETURNS de Stephen Sommers, le Roi Scorpion a visiblement séduit le réalisateur et les studios Universal qui ont sans aucun doute vu là l’opportunité de créer un personnage utilisable dans plusieurs suites et déclinables en merchandising divers (BD, figurines, etc…).

THE SCORPION KING est donc un pur produit de marketing centré autour d’un personnage et de son interprète Dwayne Douglas Johnson. Ce dernier, 113 kilos de muscles montés sur 1 m 96 de haut, champion de catch aux US sous le surnom de The Rock, n’est pas sans rappeler Schwarzy au moment de CONAN. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la réalisation du film a été confiée à Chuck Russell à qui l’on doit THE ERASER ou encore THE MASK.

Pour les autres interprètes, on notera la présence en magicienne de Kelly Hu, la splendide Hawaïenne que l’on a pu voir dans la série LE FLIC DE SHANGHAÏ ou encore Michael Clarck Duncan, le colosse de THE GREEN LINE.

Mélange d’héroic fantasy et d’Histoire, THE SCORPION KING est aux Etats-Unis ce que le film de cape et d’épée est à la France: un divertissement certain, un dépaysement sûr mais certainement pas un film qui vous fera mal à la tête! Aussi vite vu, aussi vite oublié, et c’est tant mieux car il y a tant d’autres beaux films à conserver en mémoire…

Articles associés

As Bestas

L’année du requin

Everything Everywhere All at Once