The Nile Hilton Incident

Le moins que l’on puisse dire de THE NILE HILTON INCIDENT est que cette co-production policière germano-dano-suédoise dont l’action se déroule en Egypte en 2011 en pleine révolution est plutôt surprenante et étonnante.

Bien sûr les polars nordiques ont la côte, bien sûr l’acteur principal d’origine libanaise Fares Fares (ROGUE ONE) a débuté sa carrière en Suède et joué dans de nombreux thrillers germano-dano-suédois (FASANDRAEBERNE, KVINDEN I BURET (la série des Département Q)), mais il faut quand même avouer que l’on attendait pas ce type de co-production dans ce type de récit.

Cela étant dit, THE NILE HILTON INCIDENT, Grand Prix du Jury au Festival de Sundance 2017, est donc une enquête policière sur fond de terrorisme et de révolution égyptienne, ayant pour personnage principal un anti-héros comme les polars les aiment, ni tout blanc, ni tout noir, ni vraiment justicier, ni vraiment malfrat.

Si la transposition du savoir-faire nordique au niveau thriller est plutôt efficace, et si l’atmosphère orientale est tout à fait bien rendue, on ne peut pas dire que le film se révèle d’une grande originalité sur les thèmes policiers abordés (le crime perpétré par un intouchable est un grand classique du thriller).

C’est donc plutôt du côté exotisme de la co-production, de la pertinence de l’approche de la société égyptienne et de l’implantation du récit en plein soulèvement qu’il faudra chercher la nouveauté et l’audace.

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes