The Night Before

Avec son début à la THE HANGHOVER (une virée de nuit qui pourrait tourner mal), THE NIGHT BEFORE nous embarque à la suite de ces trois copains qui, d’irresponsables du temps de leur jeunes années, doivent maintenant devenir plus ‘adultes’ et passer à autre chose. Comme tout le monde, ils doivent donc faire face à leurs problèmes quotidiens et grandir moralement et intellectuellement.

Comme tout peut arriver la nuit de Noël, on se doute bien que leur soirée d’enfer risque d’être l’expérience qui les fera réfléchir sur eux-mêmes et sur leur place dans la société. Dis comme cela, THE NIGHT BEFORE pourrait évidemment paraître un peu vain et classique, mais les dialogues (qui lorgnent souvent du côté du politiquement incorrect) et le talent des interprètes font sortir le film du lot, sans compter la réalisation de Jonathan Levine qui s’y connait en matière de comédie absurde (WARM BODIES).

Il faut dire que le trio Seth Rogen (THIS IS THE END), Joseph Gordon-Levitt (DON JON, THE WALK) dans un rôle de comédie inhabituel pour lui et Anthony Mackie (CAPTAIN AMERICA, THE WINTER SOLDIER) se démènent un maximum pour faire adhérer le spectateur à ce conte de Noël légèrement subversif, tandis que le toujours excellent Michael Shannon (MAN OF STEEL, TAKE SHELTER) en esprit de Noël nous emmène à la limite d’un surréalisme déjanté à mourir de rire.

Comme toujours dans ce genre aux US, les références à des films sont multiples et participent au bonheur de la vision même si, il faut bien le dire, tout cela ne vole pas haut et s’oubliera bien vite… Mais bon, ne sommes-nous pas en période de Noël durant lesquels les bulles éclatent et s’évaporent plus que de coutume?

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close