The International

The International

Premier scénario pour Eric Singer, celui de THE INTERNATIONAL est doté d’une trame solidement ancrée dans la réalité financière et socio-politique de notre 21e siècle: blanchiment d’argent, banques sales, secret bancaire et Interpol y sont décrits dans un univers très réaliste où les personnages sont parfaitement typés et crédibles.

Lieux internationaux (Berlin, Lyon, New York, Milan, …), un jeu de piste parfaitement minuté et complètement crédible, voici les ingrédients de ce récit qui réussit à rendre tangible les tensions de notre société et qui découvre quelques zones d’ombre de celle-ci.

Enfant doué du cinéma allemand, Tom Tykwer (LOLA RENNT, PERFUME) maîtrise très bien toute la temporalité de sa mise en scène, jouant avec les angles de prise de vue pour consolider le récit et les situations. Les lieux de tournage sont tous assez impressionnants et les scènes d’échange de tir (notamment dans la rotonde du musée Guggenheim à New York) et d’action sont franchement réussis.

D’aucuns trouveront peut-être (et à juste titre) que l’analyse des trafics financiers et politiques est trop superficielle et aurait pu être approfondie pour donner au film une véritable dimension de politique-fiction au-delà du simple divertissement…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls