The Great Wall

THE GREAT WALL est le nouveau film du réalisateur Zhang Yimou. Avant ce film, ce réalisateur chinois a commis deux types de films très différents depuis ses débuts à la fin des années 80: des films intimistes et des films plus grand public.

La première partie de sa carrière a plutôt été consacrée à réaliser des films d’auteur (LE SORGHO ROUGE, JU DOU, QIU JU, etc) dans lesquels ce cinéaste post-révolution culturelle critiquait souvent la Chine et ses modèles. La seconde partie de sa carrière, à partir notamment de HERO, est hélas plutôt consacrée à des films à plus grands spectacles (LA CITE INTERDITE ou LE SECRET DES POIGNARDS VOLANTS) même si COMING HOME en 2014 revenait vers un sujet plus personnel.

Co-production sino-américaine, THE GREAT WALL est donc dans la continuité de cette période grand public haute en couleurs (la marque de fabrique de Zhang Yimou) et emmène le spectateur dans un gros gros spectacle fantastico-guerrier qui mêle acteurs américains (Matt Damon) et acteurs chinois (Andy Lau) de renom.

Calibré pour rentrer au box-office chinois comme au box office américain, THE GREAT WALL pourrait bien redéfinir les standards hollywoodiens des grands studios qui font leurs plus grandes parts de marché au niveau asiatique.

Malheureusement, ce récit, présenté comme une légende autour de la Grande Muraille de Chine, mélange fantastique et réalisme guerrier sans vraiment réussir ni l’un ni l’autre d’autant que le récit est simplissime et ne possède aucune subtilité. Le comble pour le réalisateur de films aussi fins que LES LANTERNES ROUGES.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close