The Gift

A priori, THE GIFT entre typiquement dans le cinéma de genre de type FATAL ATTRACTION et consort, celui où un troisième personnage entre en scène dans un couple bien sous tous rapports et génère un véritable tsunami où l’horrible se le dispute au suspens.

Oui, mais voilà, c’est sans compter Joel Edgerton, cet acteur australien, qui non content de signer ici son premier film en tant que scénariste et réalisateur, se paie le luxe de jouer un des rôles principaux et de nous retourner toute la petite histoire bien banale au bout d’une petite heure de récit pour nous amener là où on ne l’attendait pas.

Et il faut bien dire que non seulement cela surprend agréablement dans un paysage de polar souvent balisé mais que Edgerton manipule bien son script et sa mise en scène pour coller une fameuse frayeur aux spectateurs.

Et avec son casting à la hauteur du suspens –Jason Bateman (HORRIBLE BOSSES) et Rebecca Hall (VICKY CRISTINA BARCELONA) sont justes dans le ton- THE GIFT se révèle donc une très bonne surprise dans un genre plutôt codé et souvent sans surprises.

Articles associés

Bastarden

Un silence

Chlopi