The Equalizer
Accueil Critiques The Equalizer

The Equalizer

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Cotation :

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Bob McCall travaille dans un magasin de bricolage, Home Mart. Les journées sont sans histoire: bus, boulot, bus et dodo et quelques conseils de vie et de santé à ses connaissances et ses collègues. Ça jusqu’au jour où la prostituée qu’il voit au snack tous les soirs se fait battre à mort...

 

Notre critique:

Série télé de la deuxième moitié des années 80, THE EQUALIZER se voit le privilège de monter sur les grands écrans en ce début de 21e siècle. Pas de surprises donc pour ceux qui auraient vu le série puisque le pitch reste le même…
Pour ceux qui ont peu d’imagination, ils peuvent se demander (pendant quelques dizaines de minutes au moins) qui est ce gars qui travaille chez Monsieur Bricolage et qui semble manier le marteau et la trousse à outil comme un pro, sans parler de son redoutable pas de danse.
Pour la grande majorité des autres, THE EQUALIZER ne sera qu’un film d’action de plus avec un réalisateur, Antoine Fuqua (TRAINING DAY, OLYMPUS HAS FALLEN), dans la droite lignée du regretté Tony Scott et de cet indéniable savoir-faire des productions made in US de ce type qui sacrifient leurs histoires et leurs clichés sur le sacro-saint autel du rythme.
Côté interprétation, Denzel Washington fait son travail habituel dans un déguisement de super-héros plus proche de Batman que de Superman mais avec les mêmes tics et les mêmes raccourcis. Mais finalement, peut-on reprocher aux américains d’aimer les super-héros comme nous aimons nos preux chevaliers?

 

Ces articles pourraient vous intéresser