Accueil Critiques The Commissioner

The Commissioner

par Jean-Dominique Quinet
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 110’
Genre:
Date de sortie: 06/07/1999

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

James Morton (John Hurt) a l'art de s'empêtrer dans les embrouilles. Après l'avoir forcé à démissionner de son poste de ministre en Grande-Bretagne, on l'envoie sur une voie de garage comme commissaire à l'industrie pour la Commission Européenne. Non seulement ce déménagement vers Bruxelles sonne le glas d'un mariage qui battait déjà largement de l'aile, mais en plus, voilà qu'on lui met sur les bras un dossier qui ne sent pas très bon. La fusion de deux grands groupes chimiques européens, Metro Chimie A.G. et British Chemicals a des relents de gros sous, voire même pire encore. Consciencieux, Morton mène l'enquête.

 

Notre critique:

Amusante sortie que celle-ci, qui tombe à point nommé pour relancer la polémique sur la démission de la Commission Européenne. Tourné en 1997, le film de Georges Sluizer (THE VANISHING, CRIME TIME) tape douloureusement juste, puisqu’il met en scène avec un réalisme visionnaire la boue qui a récemment sali nos écrans de télévision. Au programme: fraudes, magouilles politiques, terrorisme et « faux cul-isme ». John Hurt (ELEPHANT MAN) campe avec conviction un commissaire droit et consciencieux dont la vie personnelle vole en éclats. Dans les seconds rôles, les amateurs de jolies dames reconnaîtront Alice Krige qui interprète Isabelle Morton. Qui l’a oubliée depuis sa superbe apparition en reine Borg dans le STAR TREK 8? Si on regrettera la mise en scène indolente de Sluizer – à l’origine, THE COMMISSIONER se destinait pour la télévision – on s’intéressera à l’intrigue élaborée et au lieu de l’action, notre bon vieux Bruxelles.