The Brave One
Accueil Critiques The Brave One

The Brave One

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : A vif

Equipe:
Durée : 119’
Genre: Suspense policier
Date de sortie: 25/09/2007

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Erica Bain est présentatrice à WNKW, une radio newyorkaise. Elle aime arpenter New York à la recherche de sujets. Alors qu'Erica et son fiancé David se promènent dans Central Park un soir avec leur chien Curtis, ils sont victimes d'une violente agression. Après un coma de trois semaines, Erica se réveille pour apprendre que David est mort suite à l'agression et est déjà enterré...

 

Notre critique:

Après le drame qu'elle a vécu, Erica ne trouve plus de sens à son existence… Ou plutôt, le seul sens qu'elle trouve est de devenir le justicier d'une ville qui ne parvient plus à assurer la sécurité de ces citoyens. Elle devient en fait une sorte de Batman (qui, rappelons-le est devenu justicier notamment parce que ses parents ont été tués devant ses yeux) et comme lui, bascule quelques fois du côté du mal pour faire sa justice…

Scénarisé par deux auteurs venus de la télé, THE BRAVE ONE est une histoire relativement standard sur le thème de la vengeance bien qu'elle insiste plus sur l'analyse de la naissance d'un justicier que sur la vengeance elle-même (qui sera d'ailleurs réglée en un coup de cuillère à pot au final). C'est donc le rapport entre l'agression et la genèse d'Erica la justicière qui est le centre de l'intrigue, rapport qui est magnifié par la confrontation entre le bon flic (John Mercer interprété avec talent par Terrence Howard) et Erica.

Si le scénario est relativement classique, le film repose heureusement sur le talent de réalisateur de Neil Jordan (BREAKFAST ON PLUTO, THE CRYING GAME) qui sait laisser du temps à ses personnages dans chaque plan, et sur les épaules solides de Jodie Foster dont le rôle de victime n'est pas sans rappeler ceux qu'elle a joué dans THE ACCUSED ou dans PANIC. On notera aussi la présence dans un (presque) premier rôle (sur le grand écran) de Naveen -LOST Sayid- Andrews… Premier mais pas très long…

A l'instar d'un DEATH SENTENCE ou d'un STRAIGHTHEADS (qui sortent pratiquement tous au même moment), THE BRAVE ONE est un film sur la vengeance, ou tout au moins sur l'idée d'une justice personnelle, immanente qui remplacerait la justice érigée dans nos sociétés modernes… Vous avez dit malsain? Limite, en tout cas…