Taxi 3

Taxi 3

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 90’
Genre:
Date de sortie: 28/01/2003

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Décembre à Marseille. Lili la copine de Daniel en a marre et re-marre de voir son homme en-dessous de sa voiture à longueur de temps. Emilien voit des pères Noël partout mais ne se rend pas compte que Petra est enceinte de huit mois... En bref, les couples ne vont pas mais le taxi, lui, roule toujours mieux...

 

Notre critique:

D’entrée de jeu, les cascades sont au premier plan… La couleur est annoncée, le 3e opus sera un festival d’effets. Et l’on n’échappe pas au clin d’oeil à James Bond dans un générique pastiche plutôt amusant. Pourtant, très vite, le scénario devient plus calme, mieux travaillé, laissant même la place à quelques dialogues plus fournis et plus pétillants. Bon, bien sûr, ne rêvons pas, Luc Besson n’est pas devenu Marguerite Duras en quelques heures et la simplicité populaire, ainsi que la prévisibilité absolue, restent de mise, mais quand une amélioration a lieu, aussi minime soit-elle, on en parle…

Hormis ce côté un peu plus ‘travaillé’ (qui d’ailleurs imprime une certaine lenteur sur le film), les plus de TAXI 3 résident principalement dans l’exotisme enneigé qui conduit le taxi blanc sur les pentes de Tignes. Cela nous vaut quelques belles adaptations de la voiture et quelques belles invraisemblances aussi…

Côté interprètes, pas de changement puisque ce TAXI 3 s’inscrit dans une série ‘à la Tintin’ comme le dit le réalisateur Gérard Krawczyk. Si Sammy Naceri est toujours dans le ton mais semble moins y croire, Frédéric Diefenthal est fatiguant en hystérique gesticulant et la pauvre Bai Ling (THE CROW) fait plus potiche que figure d’actrice… A noter: Sylvester Stallone ne sachant plus où jouer il vient faire la guest star dans Taxi… Plutôt surprenant!