Accueil Critiques Taafe Fanga

Taafe Fanga

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 100’
Genre:
Date de sortie: 11/08/1998

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

A partir d'une légende tirée de la cosmogonie dogon, ethnie de l'est du Mali, et du pouvoir du pagne de la femme, le réalisateur Adama Drabo nous concocte une comédie de moeurs aux ressorts inhabituels.

 

Notre critique:

La jeune Yaméné veut changer les règles. Pour se faire, elle usurpe l’identité d’un esprit. Sous ce masque emprunté, elle symbolise le pouvoir des hommes et décide d’inverser le rôle des hommes et des femmes dans le village à savoir les uns vont chercher de l’eau, font la cuisine… et les autres se reposent sous les arbres et s’enivrent. Mais, les changements ne sont pas toujours très bien accueillis…

Plutôt inattendue cette production africaine, comédie aux situations cocasses, promet bien du plaisir aux féministes endurcies et aux hommes ouverts. Sous une légèreté, bien sympathique, se cache un aspect social inévitable. Si l’homme avait le rôle de la femme et vice-versa, comment tournerait le monde? En dehors de cette question/considération, le film d’Adama Drabo est avant tout une revendication pour une véritable égalité des sexes. Ici tout est simplement une question d’équilibre, comme partout ailleurs!

Justement interprétée, cette fiction que l’on voudrait réalité séduira les plus hermétiques au cinéma africain. TAAFE FANGA est une petite découverte.