Sunshine State
Accueil Critiques Sunshine State

Sunshine State

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 141’
Genre:
Date de sortie: 15/10/2002

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

A Delrona Beach, petite ville située en Floride, la vie s'écoulerait tranquillement si il n'y avait des promoteurs immobiliers qui souhaitent mettre la main sur des terrains bien situés. Chacun dans la ville réagit à sa manière et choisit son camp: pour ou contre. Mais les petites luttes intestines rendent les choses difficiles et parfois inattendues.

 

Notre critique:

Sous les couverts d’une histoire immobilière en pleine Floride (le ‘sunshine state’), John Sayles nous offre une fois de plus un récit aux dialogues ciselés et aux nombreux personnages comme seul Sayles sait en proposer (LONE STAR ou CITY OF HOPE en sont de merveilleuses illustrations). Comme à l’accoutumée avec cet extraordinaire scénariste – réalisateur, la mise en scène s’efface au profit du récit, du scénario et des personnages. Il entraîne le spectateur sur la piste des failles de ses personnages (le bébé mort de l’une, les dettes de jeu de l’autre, …) en brossant ses portraits à petites touches, sans en ajouter, sans rien précipiter. Dans cette histoire de femmes (tout passe au travers de leurs yeux et de leurs responsabilités), il se sert d’Angela Bassett-Désirée comme témoin extérieur. Son retour dans la petite ville après une longue absence fait d’elle une observatrice parfaite qui éclaire les faits et les gens.

Si SUNSHINE STATE brasse les rapports complexes entre les différentes ethnies et les différentes couches de la société américaine de province, il le fait avec une expression quasi poétique des faits, laissant le réel surgir aux moments où on l’attend le moins.

On aurait cependant souhaité qu’au lieu de distiller toute l’histoire des personnages au travers de dialogues (qui en deviennent d’ailleurs presque de véritables monologues) John Sayles privilégie de temps à autre l’image. Cela aurait certainement allégé l’ensemble.