Star Trek Beyond

Après 4 épisodes de la franchise Fast and Furious (FAST FIVE, FURIOUS 6, …), le doué réalisateur taiwanais Justin Lin vient aux commandes d’une grosse franchise, chère aux trekkies, jamais évidente à maitriser. Ce STAR TREK BEYOND devrait donc bénéficier du talent incontesté de ce maître de l’action…

Hélas pour tous les amateurs du genre, il n’en est rien, bien au contraire. Car dès les premiers combats et scènes d’action de ce nouvel épisode de cette nouvelle franchise préquelle de Star Trek, on dirait que Justin Lin et son équipe ne se sont jamais habitués aux combats spatiaux tant ils sont illisibles. On en vient même à se demander qui du bon ou du méchant fait quoi dans les combats! Les cuts trop rapprochés et les enchaînements mal maîtrisés, le tout filmé par une caméra bien trop mobile rendent toutes les scènes d’action à la limite de l’incompréhensible. Il faudra attendre la fin du film (pour s’habituer?) pour enfin avoir un peu de soin apporté aux scènes de combats… Pour un film à 185 millions de dollars de budget, c’est plutôt dommage (lire inadmissible).

Qui plus est, il faut ajouter à cela une 3D qui assombrit encore plus le film et ne fait qu’augmenter le désarroi du spectateur. La 2D sera donc à conseiller pour qui voudra peut-être un tant soit peu apprécier le film.

Heureusement, le scénario, quant à lui, essaye de renouer avec les artifices de la série: des scènes sur l’Enterprise qui alternent à des scènes sur une planète et qui tentent de mettre un peu plus en valeur les personnages que les effets spéciaux qui gravitent autour.

Globalement donc ce STAR TREK BEYOND est un gâchis à la hauteur de son budget qui se laissera voir entre deux séances de plage et qu’il vaudra mieux oublier dans la série qui était censée renouveler la franchise…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls