Sinister 2
Accueil Critiques Sinister 2

Sinister 2

par Cinopsis
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : SINISTER 2

Equipe: Ciarán Foy, James Ransone, Robert Daniel Sloan, Shannyn Sossamon
Durée : 99’
Genre: Film d'horreur
Date de sortie: 26/08/2015

Cotation:

0 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Après l’affaire Oswalt, de triste mémoire, l’ex-adjoint du shérif se demande toujours comment il pourra stopper les forces du mal qui sont à l’oeuvre encore aujourd’hui. Il pense que ce qui est arrivé à la famille Oswalt risque une fois encore de se produire et il essaye de briser la chaîne démoniaque qui est à l’oeuvre.

 

Notre critique:

Deuxième film pour le réalisateur Ciarán Foy (un peu comme James Wan lorsqu’il débuta SAW) après un CITADEL non distribué en salles en Belgique mais primé dans quelques festivals, SINISTER 2, comme son nom l’indique, est donc le deuxième opus de l’intéressant SINISTER avec Ethan Hawke.

Pour obtenir SINISTER 2, la recette a été on ne peut plus simple: on reprend le même scénariste, on change le réalisateur et surtout on part sur un nouveau personnage central (c’était difficile de faire autrement au vu de la fin du précédent!) et sur une histoire qui s’appuie abondamment sur des références avec le premier (mieux vaut avoir vu celui-ci).

Jusque-là donc, rien de très original. Et c’est là tout le problème puisque le côté un peu pervers du premier (l’écrivain qui veut habiter sur les lieux de crime pour se mettre dans l’ambiance) a complètement été gommé pour laisser la place à une histoire de possession, de fantômes (pas sympas) et de croquemitaine répondant au doux surnom de Bagul.

On retrouve donc les classiques du genre sur fond d’une mise en scène qui sent parfois l’ameuteurisme et qui emprunte à gauche et à droite pour remplir son office et nous faire frémir de temps à autres. Quant à la trouvaille qui consiste à pousser les gamins de la maison au meurtre en leur montrant des familles assassinées par leurs propres enfants, elle entraîne hélas dans des scènes de tortures qui finissent un peu trop par se répéter.

On attendra donc le prochain film de Ciarán Foy pour se faire définitivement une idée sur la qualité de son réalisateur.

 

Ces articles pourraient vous intéresser