She’s Out of My League

She's Out of My League

A première vue, l’accroche de SHE’S OUT OF MY LEAGUE semble conduire tout droit à une de ces comédies standardisées made in Hollywood, sorte de conte de fées hautement prévisible ou alors -pire- sorte d’AMERICAN PIE où le vulgaire se le dispute au crétinisme boutonneux…
Et puis surprise… Le personnage principal n’est pas stupide, juste gentil, ce n’est pas un adolescent mais un jeune homme, pas beau, pas vraiment charmeur et il rencontre une jolie fille, intelligente, pas pimbêche pour deux sous qui sort d’une histoire d’amour… Et l’intérêt du film repose donc sur cette rencontre que tout le monde pense impossible car elle défie les lois de la nature.
Bon d’accord, on n’est pas dans un pamphlet philosophique ni dans une profonde réflexion sur le sens de la beauté mais SHE’S OUT OF MY LEAGUE joue avec subtilité sur les sentiments et le sexe (mais sans exagérer et surtout sans tomber dans la trivialité) en suivant malheureusement une ligne conductrice un peu facile et toute tracée… Mais la sauce prend et le conte de fées se termine bien dans ce film qui annonce lentement les comédies d’été…

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer