Rifkin’s Festival

Rifkin's Festival

Avec la régularité d’une horloge suisse, Woody Allen nous propose chaque année depuis les années 80 au moins un nouveau film. Celui de 2020 (même si il sort chez nous en 2021) s’appelle RFKIN’S FESTIVAL.

Film sans l’acteur Woody Allen, RIFKIN’S FESTIVAL se situe pendant le festival du film de San Sebastian, un festival qu’apprécie particulièrement le réalisateur new-yorkais. Comme à son habitude, cette toile de fond sert surtout à mettre en place un chassé-croisé amoureux parsemé de jalousie et de bons mots.

Si Woody ne joue pas dans son film, il a aussi, comme d’habitude, un acteur de substitution en la personne de l’excellent Wallace Shawn qui campe avec plaisir ce mari jaloux et suspicieux. On retrouve aussi dans le casting Gina Gershow que le SHOWGIRLS de Paul Verhoeven avait propulsé sur le devant de la scène. Elle minaude à merveille devant Louis Garrel qui joue le réalisateur qu’elle doit chaperonner durant le Festival de San Sebastian.

On retrouve avec plaisir un Woody Allen léger qui ne donne pas vraiment l’impression de forcer son talent pour faire ce type de film. Et c’est peut-être ce qui est le plus dommage car on aimerait bien retrouver le réalisateur de VICKY CRISTINA BARCELONA ou de MATCH POINT dans lesquels on sentait un scénario plus fin et plus profond.

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer