REC 3 Génesis

REC 3 Génesis

Comme ses deux prédécesseurs, ce REC 3 est basé sur un ‘found footage’ (une pellicule ou une caméra retrouvée qui sert au film lui-même) mais à la différence des deux autres, il ne se passe plus dans l’immeuble d’origine et passe d’un thème gothique classique (le lieux clos) à un lieu plus ouvert.
Mais ce n’est pas le plus étonnant de ce troisième volet. Car après quelques dizaines de minutes de mise en place, la caméra subjective s’évanouit et on tombe alors dans un film d’horreur plus classique qui lorgne à la fois sur du gore pur et dur et du trash que n’aurait pas renié le Peter Jackson des débuts.
Et c’est plus la surprise due au revirement de style entre le 2 et le 3 qui étonne et qui déçoit un peu que le film en lui-même qui assume parfaitement son statut de genre trash et gore jusqu’au bout et bénéficie d’un scénario plutôt bien torché…

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes