Project X

Project X

Les caméras subjectives ayant le vent en poupe (PARANORMAL ACTIVITY, CHRONICLE) avec des succès souvent divers, on ne voit pas pourquoi le cinéma ‘made in US’ s’arrêterait en si bon chemin. Tout ce qu’il faut c’est donc chercher le futur bon sujet, après la sorcellerie, les trolls, le paranormal et les super-héros, pourquoi pas la mégateuf d’enfer?

Et bien c’est chose faite avec ce PROJECT X retraçant les tenants et surtout les aboutissants d’une fête pour un simple anniversaire. Et décidément, à part CHRONICLE, l’usage de la caméra subjective relève souvent de la fausse bonne idée et l’on retiendra surtout (à nouveau) le hype autour d’un film dont le contenu n’a qu’un intérêt limité!

En tout cas, le film ne se perd pas en conjectures puisqu’après à peine trente minutes, la soirée commence et dérape presque aussitôt. Sexe, alcool, trash, tout va y passer dans un délire qui tournera carrément à l’émeute et à l’invraisemblable au fil du récit.

Hormis quelques bons dialogues, on vous laissera seul juge d’un contenu qui frise souvent la débilité et le vulgaire et qui n’a rien à envier à un AMERICAN PIE. Le pire de tout est sans doute une fin qui glorifie les organisateurs de cette fête qui réduit tout un quartier résidentiel en cendres (excusez du peu!) rappelant une morale douteuse genre NATURAL BORN KILLERS…

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes