Pop Aye

Perte, regrets, mélancolie, nostalgie, autant de thèmes qu’aborde le dernier film de Kirsten Tan, POP AYE, nous emmenant dans une balade tendre et solitaire. Thana, affublé de l’éléphant qu’il a connu enfant, part sur les routes allant de rencontre en rencontre, va retrouver le goût de la vie.

Les flashbacks alimentent les antécédents des personnages et fournissent un peu d’épaisseur à la bonne interprétation de Thaneth Warakulnukroh. Mais la nostalgie n’est qu’une des tonalités du film, le thème principal repose surtout sur le retour aux sources du personnage principal qui tente de renouer avec son passé.

Malheureusement POP AYE n’approfondit jamais vraiment ni son personnage, ni son sujet et du coup reste à la surface de son récit, osant seulement la mélancolie là où c’est la dramatisation qui aurait dû l’emporter pour donner plus d’ampleur au film.

Articles associés

Bad Boys: Ride or Die

The Zone of Interest

La fille de son père