Paradies: Glaube
Accueil Critiques Paradies: Glaube

Paradies: Glaube

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Paradis: Foi

Equipe:
Durée : 113’
Genre: Drame
Date de sortie: 12/03/2013

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Anna s'autoflagelle devant son crucifix car elle a commis le pêché de luxure. Le lendemain, elle fait son boulot dans un service de radiologie à l'hôpital. C'est son dernier jour de travail avant ses congés...

 

Notre critique:

Pour ce deuxième volet de sa trilogie PARADISE, l’autrichien Ulrich Seidl pose sa loupe sur une vraie bigote, une femme qui, à ses heures perdues, fait du porte-à-porte avec une statue de la vierge Marie pour prier avec les gens et les convaincre de la justesse de la parole du Christ. En gros, Anna est une maniaco-extrémiste religieuse de la pire espèce…
Mais Seidl ne se limite pas à une simple caricature qui serait sans intérêt et nuirait à la portée de son propos. Il fait donc ré-apparaître après un temps dans son récit le mari d’Anna, Nabil, musulman et paralysé! De cette antinomie, le réalisateur/scénariste étend la portée de son sujet en y ajoutant un côté sado-masochiste (peut-être un peu hors sujet) et posant aussi plus de questions qu’il ne donne de réponses. Pourquoi Anna est-elle devenu ce qu’elle est? Qu’est-ce qui la pousse à cet extrémisme?
Moins provocant peut-être que PARADISE: LIEBE, PARADISE: GLAUBE offre du coup une réflexion plus fine -mais toujours sans distanciation- mélangeant foi et comportement humain.