on-gaku: our sound
Accueil Critiques On-Gaku: Our Sound

On-Gaku: Our Sound

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : On-Gaku: notre rock!

Equipe : Kenji Iwaisawa, Ren Komai, Shintarô Sakamoto, Tomoya Maeno
Durée : 61’
Genre : Film d'animation
Date de sortie :

Cotation :

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Dans un bar, 3 mais discutent ensemble lorsque soudain débarque Kenji, le chef d'une bande de durs, qui, rien que par sa présence et l'aura de violence qu'il dégage, les fait fuir...

 

Notre critique:

Présenté au Festival d’Animation de Bruxelles, Anima, ON-GAKU: OUR SOUND a gagné le prix du meilleur long métrage dans la compétition. Cet animé japonais est bien loin des mangas traditionnels tant dans son animation que dans son sujet.

Les décors pastels au crayon mettent en évidence des personnages très « ligne claire » aux visages plutôt stylisés. Si c’est une peu perturbant au départ, on s’y habitue très vite, happé par une histoire avec des relents un peu surréalistes. On a souvent l’impression d’être dans un film de Takeshi Kitano.

Ces trois jeunes truands à la réputation de durs qui vont se lancer dans la musique et jouer dans un festival de rock est non seulement un prétexte à décliner cette fable un peu surréaliste mais aussi à parler de l’influence de la musique en général sur la vie des personnes.

Rempli de références à la musique (Beatles, Tubular Bells, Pink Floyd, etc), rythmé en permanence par cette dernière, ON-GAKU: OUR SOUND est un OVNI du cinéma d’animation avec une portée (c’est la cas de le dire) plus subtile qu’il n’y parait au départ du pitch.

Et au final, c’est l’adéquation entre la forme et le fond qui ravit le spectateur et fait de ON-GAKU: OUR SOUND une véritable expérience de d’animation.