Nymphomaniac II

Nymphomaniac II

Après avoir abordé la jeunesse de Joe la nymphomane, Lars Von Trier poursuit dans cette seconde partie son exploration de sa vie adulte, plus sombre, et durant laquelle les expériences ne cessent de se succéder pour combler les désirs insatisfaits de le jeune femme.

Ce sont les chapitres 6 à 8 qui sont abordés ici. Plus radical que la première partie, ce NYMPHOMANIAC II est plus osé que le premier et du même coup aborde plus de sujets différents: désir, insatisfaction, religion, sadisme, masochisme, fétichisme ou traitement de l’addiction.

C’est Charlotte Gainsbourg qui cette fois-ci, et contrairement à la première partie, s’implique dans les scènes les plus difficiles parvenant à faire passer émotions et sensibilité dans un rôle que peu d’actrices aurait osé interpréter.

Moins métaphorique que le précédent mais tout aussi illustratif, le film descend dans les tréfonds d’une addiction pour emmener le spectateur dans une analyse sans moments inutiles, sans voyeurisme, sans clichés, tout cela grâce à un script et une mise en scène au cordeau de Von Trier qui parvient même à surprendre en clôturant sa démonstration par une scène finale qui ne manquera pas d’attiser notre réflexion.

Du grand art sur un sujet plus que casse-gueule!

Articles associés

As Bestas

L’année du requin

Everything Everywhere All at Once