Novo

Novo

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 98’
Genre:
Date de sortie: 11/02/2003

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Graham a eu un accident. Depuis, il a perdu la mémoire à long terme et ne se souvient que de ce qu'il vient de faire dix minutes auparavant. Du coup sa patronne en profite pour abuser sexuellement de lui encore et encore jusqu'à ce qu'Irène tombe amoureuse de lui et décide d'avoir de la mémoire pour deux...

 

Notre critique:

Si le sujet rappelle incontestablement celui de MEMENTO de Christopher Nolan, l’amnésie n’est pas ici la raison d’être du film mais plutôt un élément de la trame qui permet à Jean-Pierre Limosin (TOKYO EYES) d’aborder différents thèmes: l’amour a-t-il besoin de mémoire, la trahison existe-t-elle encore dans un monde amnésique, etc? Et c’est ce point de départ qui fait l’originalité, la richesse incontestable et tout le charme de NOVO.

Malheureusement, le récit en lui-même est quelque peu haché (comme le montage du début d’ailleurs même si il peut être justifié) et cela limite hélas un petit peu la clarté de l’histoire et noie les rapports inter-personnages. Au bout d’une heure, le film se perd un peu (et nous aussi du même coup) dans les méandres de sa logique. Jean-Pierre Limosin laisse hélas ses préoccupations majeures au second plan.

L’indéniable sensualité qui se dégage du film est en bonne part due aussi à la qualité de l’interprétation et aux charmes d’Eduardo Noriega et de l’adorable Anna Mouglalis qui laissent tous deux bercer leurs corps au gré de l’imaginaire et des pulsions du récit.