Nos amis les Terriens
Accueil Critiques Nos amis les Terriens

Nos amis les Terriens

par Olivier Loncin
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 12/06/2007

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Que pourraient bien penser les extra-terrestres s'ils pouvaient nous observer ?
Nos amis les Terriens est précisément un film extra-terrestre sur l'étude de nos cités et de nos comportements.
Deux couples "tests" sont tout particulièrement étudiés...

 

Notre critique:

Bernard Werber, l'homme des fourmis, s'en vient taquiner le grand écran.

Avec son oeil de vulgarisateur scientifique, il nous montre vu par des "entomologistes" extra-terrestres. Et suppose que malgré les technologies dont ils disposent, un de leur moyen d'observation serait de prendre quelques éléments de notre espèce et de les placer dans un bocal pour observer les interactions.

On devine la critique de l'ethnocentrisme et de la supposée croyance en la supériotité de l'Homme dans le règne animal; la façon dont nous observons les insectes n'étant certainement, selon lui, pas plus intelligente que ce qu'il montre de ses extra-terrestres nous observant.

La critique vaut ce qu'elle vaut. Nombre d'occidentaux doivent imaginer l'Homme comme l'aboutissement de l'évolution. Mais, un nombre certainement égal envisagent notre place dans l'évolution avec beaucoup plus de modestie.

Donc la critique tombe donc un peu à plat. Et souhaitant ne pas effaroucher le public, Werber slalome entre la critique et le clin d'oeil (vulgarisation scientifique oblige ?). Le résultat est indigeste. Sa critique manque de punch (pourquoi pas une bonne dissection ?) et d'objectivité scientifique (ah oui mais le but est de jouer un peu la provocation). N'empêche que cet extra-terrestre (Pierre Arditi) capable de raconter une histoire en français en prétendant tout du long que ses congénères ne comprennent rien à notre façon de nous exprimer, ça fait bizarre dans le raisonnement. Licence de vulgarisateur scientifique sans doute.

Au final, on ne sait pas très bien ce qu'il veut l'ami Werber. Il était convaincu de tenir une bonne idée. Hélas, le discours qui s'en suit n'est pas à la hauteur. Il n'y a vraiment pas là de quoi redresser les affaires de Claude Lelouch, producteur de la chose.